Le programme de rénovation des cités administratives

Le 20 novembre 2019

L’Etat compte aujourd’hui 56 cités administratives dans son réseau déconcentré. Ces cités qui regroupent plusieurs services administratifs et qui accueillent le public sont au cœur de la présence de l’Etat dans les territoires. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a engagé un programme sans précédent pour les rénover (programme 348 de la loi de finances), grâce à une dotation d’un milliard d’euros sur 5 ans, intégrée au Grand Plan d'Investissement (GPI). 

Outre l’aspect prépondérant économie d’énergie (réduction de 67 % du montant des factures énergétiques des services et de 50 % des émissions de gaz à effet de serre), ces investissements offriront également un meilleur service aux usagers et de meilleures conditions de travail aux agents. Ce sont aussi de bonnes opérations financières pour l’Etat car elles permettront de réduire les dépenses immobilières (40 Millions d’économies par an), notamment par le regroupement d’administrations supplémentaires au sein de ces cités et la mutualisation de certains services. L’Etat poursuit ainsi la densification et l’optimisation de ses implantations immobilières. A l’issue des travaux, les cités administratives offriront des locaux, modernisés, adaptés aux besoins des usagers et des missions des agents publics.

 

_Les cités administratives, emblèmes de la présence de l’État dans les territoires

Les cités administratives, qui regroupent plusieurs services administratifs et accueillent le public, sont au cœur de la présence de l’Etat et de la modernisation de son parc immobilier. 

Pourtant, l'accueil du public et l'accès des personnes à mobilité réduite dans ce parc vieillissant restent largement perfectibles dans ce parc immobilier, vieillissant, constitué d’anciennes casernes ou de bâtiments datant des années 1960-1970, particulièrement énergivores. De la même manière les conditions de travail des agents de l’État et de ses opérateurs souffrent de ce patrimoine qui n’est pas suffisamment fonctionnel, en particulier sur le plan des installations numériques. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a engagé ce plan de rénovation sans précédent. 

En traitant l’ensemble de ces enjeux, les administrations disposeront d’un parc immobilier mieux adapté à leurs missions, optimisé et moins coûteux, répondant aux objectifs de service public à l’égard des usagers dans les territoires et présentant une meilleure performance énergétique.

 

_Sélection de 39 projets de cités administratives

A l’issue de la phase d’appel à projet, 39 projets de cités administratives ont été labellisés en conférence nationale de l’immobilier public puis validés par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics.

Les critères de sélection concernent :

  • l'analyse de l'existant : état des bâtiments actuels, existence de passoires thermiques, prise en compte des besoins des services, intégration du projet dans la stratégie immobilière régionale ;
  • l'expertise des performances attendues après travaux : performances énergétiques (gains en kWh, gains de gaz à effets de serre GES, etc.), économiques (retours sur investissement, coût du kWh économisé) et immobilières (gains de charges de fonctionnement, implantation des services de l'Etat, etc.).

 

cite adminsitrative

 

 

 

_Le calendrier prévisionnel

Calendrier P348

 

_Les chiffres clés du P348

 

Chiffres clé P348

 

Chiffres clé P348

 

 

Les performances du programme 348