SLD_Stéphane Regula

 

Stéphane REGULA, responsable local du domaine (Oise), responsable du pôle d’évaluation domaniale (PED) de Beauvais et correspondant départemental de la politique immobilière de l’État, nous éclaire sur ses missions.

 

La DIE : Comment votre mission s’articule-telle avec la Mission régionale de la politique immobilière de l'État (MRPIE) des Hauts-de-France ?

Stéphane : La fonction de correspondant départemental de la politique immobilière de l’État (CDPIE) consiste à décliner et mettre en oeuvre les grandes orientations stratégiques définies par le schéma directeur immobilier régional, sous l’impulsion du responsable régional de la politique immobilière de l'État (RPIE) et l’autorité des Préfets de Région et de département.

Nous jouons également un rôle de veille (réseau de proximité) auprès des administrations et opérateurs implantés dans le département, en identifiant ou en formalisant les besoins de nouveaux locaux, de réinstallation des unités de travail, les possibilités de densification de certains bâtiments

 

La DIE : Quels sont les apports de vos différentes fonctions ?

Stéphane : La mission d’évaluation domaniale, exercée au profit des collectivités et établissements publics, mais également de la politique immobilière de l’État (comptabilité patrimoniale - valorisation annuelle du parc contrôlé -, prises à bail, acquisitions, cessions de biens devenus inutiles) donne une bonne connaissance du marché et des locaux et permet l’identification des potentiels que j’évoquais ci-avant

Les travaux de gestion, en liaison avec le pôle de gestion domaniale de Lille, contribuent à la valorisation des biens du domaine public (installation de panneaux photovoltaïques, exploitation agricole de terrains nus, mise en location de bâtiments temporairement inutiles, …) au travers de la délivrance de titres d’occupation et moyennant le paiement de redevances liquidées par les évaluateurs du pôle départemental.

La politique immobilière de l'État (PIE) restant le fil conducteur qui sous-tend et mobilise l’ensemble de ces ressources et compétences.

 

La DIE : Quelles sont les principales difficultés de votre mission ?

Stéphane: La reconnaissance de la valeur ajoutée des services de terrain en matière de PIE n’allait pas de soi. Elle s’est construite progressivement. De vrais échanges avec les « occupants » (services de l’État et opérateurs) qui disposent de leurs propres acteurs de l’immobilier ont été rendus possibles par la prise de conscience de l’impératif de rationalisation du parc et d’amélioration des conditions de travail des agents.

Au fil des projets de réinstallation réussis, la confiance a permis de déceler plus rapidement des besoins, et les possibilités de les satisfaire.

D’une manière générale, l’entretien du réseau est un impératif pour remplir pleinement notre rôle, et assurer une présence pertinente. Un certain don d’ubiquité n’est pas superflu...